L'ombre d'or

ss

Le projet

L'Ombre d'or est construit autour de la traque des derniers jaguars d'Osa et de l'ambition de tous les photographier de la manière la plus esthétique possible. Afin de montrer les différents visages de la péninsule d'Osa, le processus artistique a été pensé comme plusieurs scénarios se déroulant dans les différents écosystèmes de ce paradis tropical. De par sa dimension immersive, cette œuvre aspire à transporter le spectateur de l'autre côté de ces cadres sauvages afin de créer une reconnexion avec le monde vivant.

Le projet s'articule autour de 3 dimensions :

Camera trap
Affiche jaguar Tico Haroutiounian

Comme trouver un jaguar n'est pas une tâche facile, il est essentiel de comprendre comment cette créature invisible se déplace et ce qu'elle recherche. Au-delà du travail de terrain et des connaissances scientifiques, c'est l'intuition qui est la clé de cette traque. Penser comme un jaguar peut amener à trouver son chemin. Une fois celui-ci découvert, un studio photographique autonome y est installé et est déclenché au passage des animaux. Obtenir la photographie rêvée est dès lors une question de persévérance de temps et de chance.

Une histoire de patience

Dans la nature, les choses se passent rarement comme prévu. S’il est extrêmement difficile de photographier un jaguar, il l’est encore plus d’obtenir le résultat espéré. Les étapes pour y parvenir sont compliquées, risquées, longues, techniques, et seul un effort sans relâche ainsi qu’une grande patience permettent d’y parvenir :

1

Trouver un cadre esthétique où le jaguar passe régulièrement :
Cette phase de repérage prend généralement plusieurs mois et nécessite des moyens matériels et humains considérables afin d’explorer des zones reculées, de sélectionner des lieux stratégiques et d’y installer des camera traps en espérant qu'un jaguar apparaisse.

2

S’assurer qu’il n’y a pas de passage de braconniers ou d’orpailleurs :
Ces activités étants illégales, il est fréquent que des malfaiteurs cherchent à détruire le matériel afin d’éliminer des images compromettantes. Une période d’observation est donc toujours respectée afin de diminuer les risques.

3

Installer le studio :
Une fois un lieu validé, place au déploiement du studio photographique autonome. Celui-ci est composé d’un appareil photo de très haute définition placé dans un caisson étanche, de plusieurs flashs, de détecteurs de mouvement, et est actif 24h/24.

4

Photographier le jaguar dans la bonne position, le bon sens, au bon endroit et au bon moment :
Cette étape est la plus longue et la plus incertaine de toutes. Des milliers d’images, la plupart inexploitables, sont prises au fil du temps avant de parvenir un jour, au résultat final.

Distinguer les jaguars

Être capable de différencier les jaguars les uns des autres permet de les identifier en tant qu'individus, d’estimer leur nombre, de suivre leurs déplacements au fil du temps et de connaître leur état de santé.

Il existe plusieurs techniques permettant d’y parvenir :

La reconnaissance par les taches :
Comparaison de la disposition et de la forme des taches qui sont propres à la robe de chaque jaguar.

La reconnaissance par les marques de vie :
Queue cassée, oreille coupée, membre manquant, œil crevé, cicatrice, handicap, coloration particulière, etc.

La reconnaissance génétique:
Collecte d’excréments et de poils sur le terrain ou encore prise de sang ou test salivaire lors de la capture d’un individu.

La reconnaissance par les taches (aussi appelées rosettes) est la plus utilisée car elle est applicable pour les individus ne présentant pas de marques de vie et ne nécessite pas de contact direct avec l’animal. Prenons l’exemple de Shāhdosa, un mâle adulte qui n’a jamais été capturé et ne présente pas de marques de vie particulières, dont le suivi a été possible grâce à la reconnaissance de ses taches. L’une d’elles, en forme de «S», située sur son flanc droit, est facilement identifiable. ll est important de préciser que les motifs ornant les deux côtés du pelage ne sont pas symétriques.

Découvrez nos jags

Au fil des années, de la péninsule d'Osa à la Cordillère de Talamanca, plusieurs individus ont été repérés, identifiés et suivis grâce à notre réseau de camera traps. Avec plus de 200 détections de jaguars, les précieuses informations recueillies mensuellement enrichissent en permanence notre base de données et sont partagées avec les autorités de protection de l'environnement ainsi que la communauté scientifique.

Jaguar
Leonidas
Péninsule d'Osa
tache de jaguar
Première détection
23.4.2021
Dernière détection
6.7.2021
Nombre de détection(s)
3
Informations
Leonidas est le plus élégant de tous les jaguars de la péninsule d'Osa ! Sa fourrure arbore un motif très graphique avec de larges rosettes recouvrant tout son corps, le rendant particulièrement esthétique.
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.
First time spotted
This is some text inside of a div block.
Last time spotted
This is some text inside of a div block.
Times spotted
This is some text inside of a div block.
About
This is some text inside of a div block.
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
23.4.2021
Dernière fois spotté
7.6.2021
Nombre de spots
3
Informations
Leonidas est le plus élégant de tous les jaguars de la péninsule d'Osa ! Sa fourrure arbore un motif très graphique avec de larges rosettes recouvrant tout son corps, le rendant particulièrement esthétique.
Cordillère de Talamanca
Première fois spotté
28.2.2021
Dernière fois spotté
28.2.2021
Nombre de spots
1
Informations
N'étant pas sûrs qu'il s'agisse d'un mâle ou d'une femelle, nous attendons d'avoir plus d'images de ce jaguar afin de l'identifier.
Cordillère de Talamanca
Première fois spotté
15.2.2021
Dernière fois spotté
3.3.2022
Nombre de spots
5
Informations
Don est un titre réservé à la royauté, Don Jag porte bien son nom car ce mâle imposant possède une rosette en forme de couronne sur son front !
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
22.7.2019
Dernière fois spotté
24.8.2019
Nombre de spots
5
Informations
Cet énorme mâle est apparu de nulle part et n'a depuis été repéré que quelques fois avant de disparaître à nouveau dans l'inconnu… Il vit probablement en dehors de la péninsule d'Osa à ce jour.
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
13.5.2019
Dernière fois spotté
6.8.2021
Nombre de spots
61
Informations
Lupo se considère probablement comme le roi de la péninsule d'Osa. Sûr de lui, il marche toujours la tête haute, à l'inverse de la plupart des jaguars qui avancent habituellement la tête vers le bas.
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
8.8.2018
Dernière fois spotté
20.5.2019
Nombre de spots
3
Informations
S'agissant de notre jaguar numéro 5 nous l'avons nommée La Quinta ce qui signifie "La cinquième". Étant l'une des rares femelles de la péninsule d'Osa nous espérons la voir un jour avec des petits...
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
25.9.2017
Dernière fois spotté
5.3.2020
Nombre de spots
9
Informations
Shāhdosa est un grand marcheur. Il se déplace sur de très longues distances, parcourant ainsi la quasi-totalité de la Péninsule d'Osa, plus de 100,000 hectares soit 10 fois la taille de Paris !
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
30.6.2017
Dernière fois spotté
2.5.2020
Nombre de spots
35
Informations
Après des années à rêver d'une rencontre avec un jaguar dans la nature sauvage de la péninsule d'Osa, Nubosa a fait de ce rêve une réalité ! 17h28 - 07/10/2017. Je n'oublierai jamais cette rencontre !
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
24.6.2017
Dernière fois spotté
11.8.2021
Nombre de spots
72
Informations
Bien qu'étant adulte, Lwazo a la particularité d'être beaucoup plus petit que les autres jaguars mâles de la région. Il a disparu en juillet 2020 et est soudainement réapparu en juin 2021 après avoir été absent des radars pendant près d'un an.
Péninsule d'Osa
Première fois spotté
13.11.2014
Dernière fois spotté
13.11.2014
Nombre de spots
1
Informations
Rüka est le premier jaguar jamais immortalisé par les objectifs de Tico's Wild Studio! Merci à lui d'avoir montré que rien n'est impossible.

Impact

En photographiant le fauve le plus impressionnant d'Amérique, l'objectif est de créer un impact émotionnel destiné à changer la perception de chacun sur la façon dont la vie sauvage est liée à notre environnement. Tout comme les forêts primaires vieilles comme le monde, le jaguar est l'incarnation de la rareté, du mystère, de la beauté et de l'imprévisibilité faisant de lui le plus remarquable des ambassadeurs.

L'Ombre d'or vise à établir un lien entre les humains vivant déconnectés de la nature, concentrés sur leur quotidien, et le monde sauvage avec l'art comme porte d'entrée. Il est essentiel de toucher un maximum de personnes, des acteurs locaux vivant à quelques mètres de la forêt, aux populations urbaines via les réseaux sociaux, afin de déclencher une prise de conscience et d'initier des changements significatifs et positifs sur le long terme.

En plus de sensibiliser à la conservation, Tico's Wild Studio est devenu un acteur majeur concernant le suivi des jaguars au Costa Rica, alimentant de nombreuses études et articles grâce aux données fournies aux scientifiques et biologistes.

La prochaine étape de notre action de conservation est la création d'une réserve naturelle qui sanctuarisera le principal point de passage de jaguars de la péninsule d'Osa et sa biodiversité. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.lasoncas.com

OEuvres

Une fois la scène tant attendue immortalisée, le but est atteint. Chacune de ces photographies est un nouveau chapitre de cette odyssée et raconte une partie de l'histoire de la péninsule d'Osa, faisant de L'Ombre d'or un hommage artistique aux jaguars et à leur habitat naturel.

Le cadre, dont tous les éléments sont importés du Costa Rica, fait partie intégrante de l'œuvre. Le bois est teinté de noir pour symboliser le néant vers lequel le monde sauvage est emporté. L'or représente le fil de vie et l'espoir qui subsiste, incarné par le jaguar.

avenue jaguar

Ce lieu, tenu secret, se trouve en haut d’une montagne inaccessible et oubliée de la péninsule d’Osa. La jungle qui la recouvre appartient à un écosystème rarissime : les forêts de nuages de basse altitude. Attirés par sa couverture forestière, sa topographie et son isolement, plusieurs jaguars empruntent ce passage comme une voie par laquelle ils transitent régulièrement. C’est ainsi que son nom s’est imposé. Dense et impénétrable, l’avenue Jaguar ne cesse de surprendre et dévoile ses mystères au fil du temps.

Comme s’il savait qu’il était attendu, il apparaît finalement, porté par la brume, aux premières lueurs du jour. Sa gueule balafrée montre les cicatrices de son histoire. Sûr de lui, il avance d’un pas déterminé vers son futur. Ce maître du temps vient de figer ce moment pour l’éternité, devenant, d’une certaine manière, immortel.

« Le jaguar est le plus beau de tous les ambassadeurs. »